Pages

vendredi 17 mai 2013

Les pleureuses gay…

  
Gay ou Larmoyant ?
Caliméro : C'est vraiment trop injuste !
Pourquoi
des gens qui se désignent eux-mêmes comme "gay" ont-ils besoin de payer des pleureuses professionnelles ?


   Lesdites pleureuses s'appellent SOS Homophobie. Elles viennent de pondre un nouveau rapport, selon lequel les actes homophobes seraient en progression dans notre douce France.

   Seulement, comme le note Gabrielle Cluzel dans un excellent article (« Le rapport SOS Homophobie, du grand n'importe quoi »), les critères employés sont plus que fumeux.

   Exemple : 

   L’association appelle « homophobie sociale », « les contenus qui relèvent de la liberté d’expression sans verser dans l’insulte, la diffamation, ou l’incitation à la haine » mais sous-tendent « une homophobie latente ». Et qu’est-ce qu’une homophobie latente ? Une homophobie que personne ne voit puisqu’elle n’est pas apparente… mais dont l’existence, selon Élisabeth Ronzier, est prouvée par le fait que « la personne qui a signalé les propos à SOS homophobie s’est trouvée blessée ».
   Le corps du délit n’est donc plus le propos lui-même mais le « ressenti » de celui qui l’aura lu ou entendu. C’est la susceptibilité de celui qui la rapporte qui constitue l’infraction. C’est, on en conviendra, assez original.
   Beaucoup d'homos (y compris moi…) sont de grands sensibles.

   SOS-Homophobie est-elle bien sûr de rendre de grands services aux homosexuels en exacerbant cette sensibilité, au risque de la rendre maladive, voire paranoïaque ?

  Cette association vivant de subventions publiques, et devant donc justifier de son existence, on comprend très bien son intérêt, lorsqu'elle annonce à son de trompe que l'homophobie grandit en France. Mais cet intérêt coïncide-t-il vraiment avec celui des personnes homosexuelles ?…

   En tout cas, les militants gay devraient changer de nom. Plutôt que de parler de communauté GAY, ils devraient  désormais se surnommer : la communauté LARMOYANTE.


   Sur le même sujet : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, même très critiques, sont les bienvenus, pourvu qu'ils se rapportent au sujet traité, qu'ils soient rationnellement argumentés et qu'ils évitent l'injure ou le dénigrement gratuit.

Merci de relire avant de poster, pour vérifier que vous avez bien respecté ces règles !